© 2016 L'étrange Lucarne Copyright

  • Isabelle

World Of Warcraft Classic... le retour de l'enfant prodige

Mis à jour : 24 oct 2019

L’événement de cet été 2019 c'est World Of Warcraft Classic qui déboule sur les écrans le 27 Août prochain. WoW c'est LE jeu massivement multijoueur qui a résolument influencé et révolutionné le jeu video en ligne. Né en Décembre 2004, il est le prolongement du jeu créé par Blizzard : Warcraft de 1994. L'univers de WoW n'a pratiquement pas de limites si ce n'est celle de son territoire imaginaire, gigantesque, où vous pouvez vous y promener pendant des heures.

Depuis, WoW a fait son chemin plus ou moins chaotique avec les sorties de six extensions. C'est avec Cataclysm que Blizzard perd peu à peu ses anciens joueurs, en décidant de changer radicalement l'histoire, le décor et le gameplay. La plupart des rôlistes ne suivent plus et en dépit du fait de l'effet curiosité, les joueurs se détournent du jeu. La vraie déception vient de l'extension suivante : Mist of Panderia. Surfant sur le succès du film d'animation "Kung Fu Panda", Blizzard décide d'intégrer des pandas dans l'univers de WoW comme nouveaux personnages. Le ridicule achève les vieux joueurs, excédés par les nouveaux joueurs sautillant dont la moyenne d'âge tourne autour des 10 ans. Le gameplay devient prémâché, facilitant au maximum la vie du joueur : vous ne mourrez pratiquement plus, vous êtes invincible et il suffit de regarder les petits films sans même vous souciez des mobs autour. Graphiquement l'univers est magnifique, les design superbement travaillés, la musique envoûtante, mais le coeur n'y est plus.

Nous sommes en 2019 et bienque les jeux approchent de la perfection avec des images proches de celles des films et une technologie de la réalité virtuelle ultra-perfectionnée, Blizzard décide de remettre en ligne la toute première version de WoW, celle de Vanilla d'il y a maintenant 15 ans. Ebullition chez les joueurs. Blizzard s'applique et réalise des tests, beaucoup de tests, pendant plusieurs mois alors que les joueurs piaffent d'impatience. Finalement, un dernier stress test a lieu à partir du 08 Aout,ouvert à tous les joueurs du Monde entier possédant un compte, avec un mot d'ordre : Venez nombreux pour tester la résistance de nos serveurs !

Il ne fallait pas le dire deux fois et je pense que Blizzard ne s'attendait pas à cette énorme vague. Le 08 à 20 h, c'est la folie ! Des milliers de joueurs veulent participer à la renaissance de WoW et attendent plus ou moins patiemment leur tour. Les serveurs saturent mais tiennent bons. A 21 h, il y a pratiquement une heure d'attente pour entrer dans le jeu et près de 20 000 joueurs dans la file. Ca ne désemplie pas. Blizzard sur le pied de guerre, réagit rapidement et décide d'ouvrir deux nouveaux serveurs à 23 h pour éviter une attente trop longue.

En ligne, plusieurs nationalités se côtoient : américains, canadiens, anglais, français, belges, allemands, espagnols, russes. C'est le chaos bon enfant. Au début, quelques joueurs américains pensent que le serveur leur appartient et demandent aux francophones d'aller parler ailleurs. Evidemment, nous ne le faisons pas et au contraire, on se moque d'eux gentiment. Heureusement, le 27 Aout, chaque langue aura ses serveurs, ça évitera les mauvais partageurs. Comme au bon vieux temps, on se retrouve à une centaine autour des pnj à demander ou rendre nos quêtes. C'est l’émulation. Tout le monde court et le petit miracle qu'on attendait arrive. Alors qu'au fur et à mesure des extensions, WoW perdait indéniablement son contexte social par une simplification extrême du gameplay, dans lequel les joueurs ne se parlaient pratiquement plus, n'aidaient plus et n'avaient plus aucun échanges entre eux et avec les pnj, le retour de la version Vanilla rétablie d'office tout ceci.

Toute l'aide que nous fournissait le jeu ayant disparu, sans compter qu'on meurt environ 50 fois à l'heure, oblige le joueur à communiquer avec les autres pour parvenir à réaliser ses quêtes. C'est ce qu'il s'est produit lors de ce stress test et se réalisera sans aucun doute lors de l'ouverture du jeu le 27 Aout. Spontanément, les joueurs se regroupent, certains timidement mais tous avec bienveillance, tous avec le sourire et l'émerveillement. On meurt, on rigole, puis on s'y recolle. Comme si la difficulté finalement n'était pas un frein à l'amusement. Parcequ'on sait qu'on n'est pas seul face à l'adversité, mais qu'on trouvera toujours une bonne âme pour réaliser l'impossible avec nous.

A un moment, je ramais grave avec ma voleuse et ces foutus murlocs, quand un paladin me demande de nous regrouper. J'accepte, on fonce. Au bout de cinq minutes de tuerie, je lui demande combien il lui reste d'objets à récupérer et là surprise ! Il me dit : "Moi ça va, je continuais pour toi". Donc on a continué jusqu'à temps qu'on trouve tout et on s'est séparé en se souhaitant bon jeu. Voilà, tout simplement. Mon témoignage n'est pas le seul, sur le canal général, ça fuse. On demande des informations sur tout, des aides, des échanges. On fait des blagues, on parle Warcraft mais aussi d'autres sujets. Notamment la phrase qui restera c'est : "Quand est-ce que le test s'arrête ?". Celle-ci nous l'avons eu un bon milliers de fois. Normalement, le test devait effectivement s'arrêter le Vendredi 09. A 20 h, l'émotion est au comble. Il y a rassemblement de centaines de joueurs dans le Parc de Stormwind (les noms sont en anglais comme au début de WoW). Tout le monde saute autour du puits, c'est pool party !! Et puis les 20 h sonnent et rien ne se passe.


Blizzard décide de continuer le test à la grande joie des joueurs qui repartent illico à la pêche aux points. Certains annoncent que, en réalité ce sera une heure plus tard, puis ensuite à minuit et une dernière rumeur annonce Samedi à midi. Finalement et à priori (puisque j'écris ceci Dimanche), le test continuera jusqu'à Lundi midi.

Alors que ce test, reste normalement, un test, les joueurs se donnent à fond, comme si le jeu était déjà là. On farm, on échange, on vend aux enchères. Ce qui pourrait paraître surprenant, puisque les personnages créés pour ce test disparaîtront dans l'oublie une fois terminé. Mais la passion et l'envie de partager aussi des émotions fortes font que...

Voilà le mot : émotion. C'est ce qui ressort le plus souvent des commentaires, que ce soit en live dans le jeu ou sur internet. "Waouh ! Cette pluie est magnifique !" dit l'un, "Cette atmosphère me manquait" dit l'autre. Les souvenirs nous envahissent et moi même j'en ai ressentie l'effet. C'est la nostalgie évidemment. Le premier moment où on a créé un personnage. Le premier instant où on a rencontrer nos futurs copains de jeu, pour certains c'est carrément avoir rencontré leur moitié qui partage désormais leur vie. Les rigolades, les intrigues, le vrai plaisir de partager dans la galère d'un donjon, voilà ce qui manquent aux dernières extensions de WoW.

La moyenne d'âge ne trompe pas d'ailleurs. Sur les forums, comme dans le jeu, la question se pose et révèle ce qu'on savait déjà. La majorité des joueurs sont ceux qui avaient participer au début de Warcraft et de Vanilla. Deux groupes se départagent : ceux qui avaient entre 15/ 20 ans à l'époque et ceux qui avaient 30/40 ans. Désormais il y a donc des vétérans sur WoW classic : des trentenaires et des 40/50 ans voir plus. On est entre vieux et on aime ça. Les quelque jeunes et ados qui traînent par là, pour voir comment c'était à l'époque ont du mal à rester. Trop de difficultés pour monter un personnage et vivre dans ce monde : environ une bonne grosse heure pour arriver au level 5, des heures pour marcher d'un point à un autre (et oui ! Il n'y a pas de montures volantes, d'où aussi la grande communauté RP existante), une heure pour avoir son courrier, mourir 15 fois à la minute, "faut des flèches pour tirer des flèches ?!" (sic), "il est où le transmo ?" (sic) (= horreur ! On peut pas changer l'apparence de son armure), "j'ai pas de sous, comment je fais ?" (sic) (oui tu es un aventurier pauvre, il faut gagner ta vie en tuant des monstres, beaucoup, beaucoup de monstres)... La vraie logique du Lore est là. Les Pnj qui n'avaient quasiment plus d’existence dans la dernière extension, sont entourés de centaines de joueurs : acheter des munitions, acheter de la nourriture pour son familier, créer des objets et se protéger au maximum, fabriquer ses potions pour rester en vie... la cuisine, la pêche et le secourisme reviennent à la mode car sinon, bah tu meurs, et tu remeurs et tu reremeurs...


Des choses qui prennent du temps à réaliser mais qui font du bien, parceque tu es fier d'avoir résister à cet univers grâce à tes petits talents.

World Of Warcraft Classic, ce n'est pas un MMORPG retro, c'est le retour du vrai plaisir de jouer ensemble, d'une communauté soudé, de l'humain tout simplement.