• Isabelle

J'ai vu...Mad Max et Superman en VR

Mis à jour : 24 oct. 2019

Voilà j'ai reçu mon joli casque de VR Oculus Quest. C'est de la balle. Si vous ne savez pas ce qu'est la VR, je vous invite à tapoter le terme sur votre meilleur ami Google qui vous expliquera. Le casque Oculus Quest est puissant, beaucoup plus puissant que son ancêtre de quelques mois l'Oculus Go. Mais là n'est pas la raison de cet article. Je veux vous parler d'une expérience que j'ai vécue plus ou moins douloureusement en tant que cinéphile.


Donc j'ai été jouée à plusieurs jeux vraiment sympas et puis je me suis dit qu'il fallait que j'aille faire un tour dans l'application : Big Screen. Big Screen, je l'avais déjà sur Oculus Go, mais on ne pouvait pas bouger et la qualité s'en faisait également ressentir par le manque de puissance et l'appli qui n'était pas encore très développée l'année dernière.

Big Screen qu'est-ce que c'est ? C'est une application dans laquelle vous pouvez regarder des films, des videos et faire des jeux seuls et avec d'autres gens. C'est une application sociale faite pour échanger. Vous pouvez créer votre propre salle de ciné et inviter vos amis, ou laisser la porte grande ouverte et des gens que vous ne connaissez pas viennent voir le film avec vous. L'équipe de Big Screen développe l'appli pour que les gens puissent plus tard, l'utiliser même pour faire des conférences, regarder des concerts, travailler ensemble sur un bureau virtuelle, etc.

Alors je suis partie à la recherche d'une salle. Plusieurs proposaient uniquement de se rencontrer pour chatter et puis deux salles proposaient des films. Il n'y avait que 8 places disponibles dans la première (parceque vous pouvez paramétrer le nombre de personnes) et je suis donc aller voir Superman. Le classique, le numéro 1, celui avec le magnifique Christopher Reeve et sa petite bouclette de cheveux noirs.


Donc j'apparais dans la salle. Dommage le film était déjà commencé, depuis cinq bonnes minutes. Premier problème donc, il n'y a aucun indicateur sur les salles : pas de durée et vous ne savez pas où en est le film, ce qui fait que vous pouvez tomber en plein milieu comme au début ou à la fin.

La salle est impressionnante, vous êtes carrément comme dans une vraie salle écran géant avec les fauteuils rouges, l'éclairage et tout et tout. Tout, y compris les gros relous qui ne savent pas se tenir en regardant un film. Déjà dans la réalité, beaucoup de gens ne savent pas se tenir dans une salle, ils se croient devant leurs tv ou leur ordi à commenter tout haut, alors imaginez le problème avec un casque virtuel. Forcément les gens sont chez eux, ils parlent et vous entendez tout, vraiment tout, même le chien qui aboit, ou les enfants qui se disputent.

Une petite phrase a été incrustée tout en bas de l'écran en anglais : pour une meilleure expérience merci de couper votre micro. On sent que les plaintes ont du remonter de ci delà. J'ai donc coupé mon micro mais pas certains petits malins, souvent des jeunes et parfois des enfants qui paraissent très très jeunes, je dirai autour des 10 ans, voir moins et qui gueulent littéralement ou s'amusent à passer les mains de leurs avatars devant vos yeux. Alors il y a plusieurs techniques :

- Vous bougez avec votre avatar sur un autre siège et ils en ont marre de vous suivre.

- Vous ne réagissez absolument pas, et ils en ont marre de s'amuser tout seul.

- Vous êtes dans la salle créée par un écossais et là vous entendez une grosse voix hurler "SHUT UP" avec quelques gros mots bien sentis et ça fait son petit effet.

C'est pas tout le temps les gamins braillards, heureusement, là c'était pour Superman, et Superman surtout celui de 78, c'est une sorte de vieux téléfilm pour les mômes, enfin c'est ce que se disent surement les parents qui mettent le casque sur la tête de leurs progénitures pour s'en débarrasser et faire chier les autres humains donc... Mais pour Mad Max, le petit dernier, avec des têtes qui volent pendant 2h30, pas de gamins. C'est déjà ça. Mais d'autres soucis.

Le problème actuel aussi c'est la nouveauté qu'est la réalité virtuelle, qui se démocratise à donf, même pour les familles.C'est bien et c'est pas bien. Arrivé un peu près au 3/4 de Superman, une dame espagnole est apparue dans la salle et évidemment le micro grand ouvert s'exclame dans sa langue que c'est formidable "waouh waouh waouh". Bon ok, il y a plein de gens comme ça donc qui apparaissent et trouvent ça génial. Ils sont deux ou trois à lui demander de fermer sa gueule, vu que au bout d'un moment ça commençait à nous courir sur le haricot qu'elle commente tout ce qu'elle voyait à sa petite famille. Mais elle n'entendait pas ou ne comprenait pas, ou elle était tellement en joie qu'elle refusait d'obéir, alors elle passe le casque à son môme, à la voix et au vocabulaire je dirai dans les 6 ans, qui à son tour rigole à gorge déployée et bavarde. Finalement le père prend le casque à son tour et comme ils ne comprenaient pas un traître mots d'anglais (parceque oui vous avez 99 % des applications qui sont en anglais), ils sont partie. Ouf. Ca passera surement cet effet "waouh", au fur et à mesure que la VR entrera dans les vie des gens et qu'ils seront habitués. Faut être patient et avoir un copain écossais.

Pas de chance non plus, Superman n'a pas été projeté en entier. Je n'ai pas su pourquoi, il s'est arrêté à 15 minutes de la fin. Je décide donc d'essayer une autre salle et je tombe sur Mad Max, qui avait débuté depuis 20 minutes. Mais bon, il est tellement chouette ce film ça valait le coût de rester. Pas de mome, pas de bruit. Les gens ont l'air captivé. Pas contre, la connexion saute. Et pourtant je suis en fibre et j'ai carrément une bonne connexion. Mais toutes les dix minutes, obligée de retirer le casque et de relancer l'application, ce qui fait bien sortir du film je vous le fait pas dire.

Sinon je suis épatée par la qualité des projections et si il n'y avait pas tous ces petits soucis, ce serait vraiment comme dans une salle de cinéma. Bon à part les "ding ding ding", les petites sonnettes qui annoncent que quelqu'un arrive ou part de la salle. Un truc qu'ils pourraient vraiment supprimer tellement ça ne sert à rien.

La petite question juridique que je me pose c'est comment BigScreen peut autoriser les projections de tous ces films ? Certes c'est gratuit, mais quand même. Et les droits d'auteurs dans tout ça ? Enfin en tout cas, regardez des films sur Big Screen reste une belle aventure à essayer. Il existe également une salle où les gens du monde entier peuvent se rencontrer et ou vous pouvez faire du dessin virtuel. C'est très sympa et j'ai hâte de voir les futures améliorations que les créateurs nous préparent.

Allez je vous laisse, j'ai une séance qui commence...





© 2016 L'étrange Lucarne Copyright