© 2016 L'étrange Lucarne Copyright

  • Isabelle

Rogue One ou le phénomène "il faut sauver le soldat Ryan" [SPOILER ALERT]

Mis à jour : 24 oct 2019


J'ai aimé Rogue One comme beaucoup. J'ai même beaucoup beaucoup aimé ce film et pourtant... Il y a une impression de bizarre mélangée à ma ferveur des premiers instants. J'ai réservé très rapidement une deuxième séance pour revoir le film et finalement j'ai annulé au dernier moment, pourquoi ?


Après discussion avec des amis, j'ai enfin réussie à mettre le doigt dessus : c'est un film pessimiste (malgré les multitudes d'espoir par -ci par-là), très sombre même sur la plupart des personnages.

Cassian Andor n'hésite pas à tuer un pauvre bougre mort de peur, les principaux chefs de la rébellion sont des lopettes, Saw est un extrémiste dingue, Chirrut est moitié fou et ne comptons pas les autres soldats de la rébellion dont on ne connait pas le nom et auront certainement un tombe de soldat inconnu.

Mais oui, c'est donc ça ! Ce film est biensûr un vrai film de guerre avec des héros qui ont leurs faiblesses humaines. C'est aussi pour cela que Rogue One est différent des autres Star Wars, il n'est pas aussi manichéen et il n'a pas la magie positive qui contreballançait le côté "réaliste" de la guerre. Là c'est vraiment le soldat Ryan avec la boue, la peur, les coups bas, etc.

A la fin de la projection, la salle a applaudit mais les gens sont restés assis, hébétés, sous le coup des salissures de la guerre qui nous rappellent celles actuelles de notre monde. C'est le phénomène "Il faut sauver le soldat Ryan", ce sublime film de Steven Spielberg, dont l'histoire nous bouffe littéralement les entrailles, nous emmène dans des émotions fortes et en même temps nous donne un sentiment malsain qui nous chamboule.

Il n'y a plus ce côté "magie" des jedis qui sautent de 12 mètres en l'air ou soulèvent des vaisseaux avec une main dressée, mais là c'est du concret. Ce n'est presque plus de la fiction mais une critique très ouverte et juste de l’Amérique colonialiste blanche (avec le pompage des ressources des pays étrangers, etc.).

Alors oui je reverrai Rogue One avec plaisir mais pas tout de suite, surtout au moment des fêtes joyeuses de fin d'années, mais surement en DVD l'année prochaine, quand j'aurai réussi à digérer cette histoire triste et envoûtante à la fois. A bientôt pour de nouvelles aventures...

Isabelle ****** N'hésitez pas à aller en discuter sur notre forum , c'est ici !!!!!***********

#Isabelle #StarWars #cinéma