top of page

Rose Bertin, quand manga et histoire font bon ménage

Bonjour tout le monde !


J’ai enfin décidé de me remettre à la chronique pour le PPG, au format écrit plutôt qu’en vidéo, j’espère donc que ma plume saura vous plaire.


Pour cette remise en selle, j’ai eu le plaisir de découvrir le manga Rose Bertin, la couturière fatale de Jingetsu ISOMU, distribué par l’éditeur Piccoma, dont le premier volume est disponible depuis fin janvier 2023. Comme vous le savez probablement, le manga est l'un de mes domaines de prédilection et j'adore échanger sur le sujet !



Piccoma ? Kezako ?


Kakao piccoma c’est l’application leader de webtoons au Japon depuis juillet 2020 et la première application de manga à travers le monde. Elle est disponible en France depuis mars 2022 sous le nom de piccoma Europe. Vous y retrouverez donc des manga, des webtoons, des Manhwa de tous styles, au format numérique uniquement.

Logo Piccoma

J’avoue que c’est un peu triste pour le manga en question, car selon moi, il aurait carrément valu la peine d’être imprimé !


Comme sur d’autres appli du style, vous avez un mode de paiement avec des coins pour lire tout d’un coup, mais aussi la possibilité pour certains titres d’attendre que les chapitres soient gratuits (toutes les 24h).


Rose Bertin, le résumé


Marie-Jeanne Bertin a un talent exceptionnel : robes, chapeaux, broderies, rien ne lui résiste ! La jeune femme n’a pas son pareil pour inventer de nouvelles toilettes. Bientôt embauchée dans une maison de modes de Paris, elle compte bien devenir la meilleure ouvrière de la capitale…


Mais elle ignore encore le destin hors du commun qui lui est promis : entre révolution de la mode et dépenses irraisonnées, sa rencontre avec la reine Marie-Antoinette fera basculer à jamais le sort de la France…


La véritable Bertin


Il faut savoir qu’au-delà de ce résumé fourni par l’éditeur, il est question d’un personnage historique réel. Bien entendu, des libertés scénaristiques sont présentes dès le volume 1, mais on reste tout de même dans un environnement réaliste.

Rose Bertin portrait
Portrait de Rose Bertin gravé par Jean-François Janinet d'après Louis-Roland Trinquesse

On suit donc l’histoire d’une femme qui fut nommée « ministre des modes » de Marie-Antoinette et qui finalement, fut l’une des premières femmes entrepreneur de notre pays ! Ce n’est pas rien.


Selon les informations que j’ai trouvé, Marie-Antoinette n’était pas vraiment intéressée par la mode avant de faire sa rencontre. Quand on pense qu’on parle encore aujourd’hui des dépenses inconsidérées de la reine pour se vêtir, clairement, Marie-Jeanne Bertin est un personnage qui a eu de l’influence !


L'auteur


Il semblerait que Rose Bertin soit le second manga de l'auteur Jingetsu ISOMI. Avant cela, elle a sorti une série en 5 volumes, Chrono Monochrome, sur un jeune homme qui souhaite devenir le roi des échecs.




Mon avis


C’est tout à fait mon style de manga ! On est sur une histoire bien développée avec un univers crédible et inspiré de faits réels. Pour moi, c’est un manga dans la lignée de Bride Stories, que j’aime éperdument, ou encore de Les carnets de l’apothicaire, découverte plus récente mais passionnante également !


J’ai un gros penchant pour ces séries très esthétiques qui, au-delà de leur qualité graphique, m’apprennent des choses sur des populations et/ou des époques que je ne connais pas vraiment. En général, cela me pousse à faire des recherches et à continuer de me renseigner sur le sujet !


Ce premier volume est donc une réussite pour moi, il est parvenu à me donner l’envie de lire la suite 😊


En revanche, je regrette un peu l’absence de format papier, qui selon moi serait plus valorisant pour ce type de contenu. Je vous laisse en juger avec une dernière image 😉



137 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page